Plan d’actions contre les pesticides: TEEM salue les mesures en cours de concertation et appelle à la mobilisation!

Plan d’actions contre les pesticides: TEEM salue les mesures en cours de concertation et appelle à la mobilisation!

La concertation sur les propositions de plan d’actions pour sortir de notre dépendance aux pesticides vient d’être lancée par le gouvernement (lire le communiqué ici).

L’association Transition Écologique En Marche (TEEM) est heureuse de constater que pour la première fois quatre ministères s’associent pour travailler sur cet enjeu majeur.

Cette collaboration inédite prouve la volonté du gouvernement d’agir de manière concertée et coordonnée. Elle prend en compte la problématique dans ses trois principales dimensions : la protection de l’environnement et des populations, l’accompagnement des agriculteurs dans des solutions alternatives et l’indispensable recherche indépendante pour évaluer l’impact des substances phytosanitaires sur la santé des agriculteurs, de la population et des écosystèmes.

Concernant ce volet scientifique incontournable, nous sommes particulièrement satisfaits de constater que de nombreuses instances sont associées à ces actions (Inserm, ANSES, INRA, INCa, Aviesan, AllEnvi..). Nous nous réjouissons également que le plan d’actions inclue largement la dimension européenne dans la réflexion. Les effets sur la santé humaine et sur l’environnement de certains produits chimiques font l’objet d’une attention grandissante des citoyens européens. La protection des citoyens est un des piliers de la vision française pour la réussite de la transition écologique en Europe. Améliorer cette protection nécessitera d’être force de proposition en passant par exemple par la réforme des agences d’expertise et la creation de labels sans pesticides pour redonner de la confiance aux consommateurs.

Transition Écologique En Marche salue le pragmatisme du plan d’action soumis à consultation ainsi que son exhaustivité : fiscalité, règles de mise en vente des pesticides, règles d’usage dans les champs, recherche et expertise, soutien et promotion des technologies alternatives (biocontrôle, diffusion des méthodes du réseau Dephy), réglementation européenne d’homologation des substances, approfondissement de l’effet cocktail…

TEEM appelle à la mobilisation pour participer à cette concertation et conforter les mesures annoncées.

Une fois le plan adopté, TEEM appelle le gouvernement à mettre en place un suivi des actions décidées, gage de transparence et seul moyen de pouvoir évaluer les résultats produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *