Vote du Parlement européen sur la réponse européenne au COVID-19

Vote du Parlement européen sur la réponse européenne au COVID-19

Quelques précisions très factuelles sur une polémique qui a semblé enfler ce week-end à propos du vote du parlement européen sur le plan de relance de l’économie et la prise en compte de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique.
 
Il ne saurait être mis en doute que les eurodéputés Renaissance sont favorables à ce que les mesures de relance soient conformes à l’accord de Paris. À leur demande, la résolution négociée et co-signée par le Centre (Renew), la droite (PPE), la gauche (S&D) et les Verts insiste sur la nécessité de « faire du Green Deal la pierre angulaire du plan de relance » et « d’aligner nos réponses sur l’objectif de neutralité climatique de l’Union d’ici 2050 ».
 

Or, pour limiter le réchauffement à 1.5 degrés, conformément à l’accord de Paris, le GIEC nous dit qu’il faut que l’Europe soit neutre en carbone d’ici 2050 et qu’on baisse nos émissions de GES de 55% d’ici 2030.
 
En résumé, neutralité carbone en 2050 = accord de Paris = -55% GEC d’ici 2030 = recommandations GIEC = Green deal.
 
Donc l’amendement en question était au mieux inutile, au pire inacceptable, vu la suppression de la référence aux « secteurs industriels essentiels », qu’il faut accompagner dans cette transition écologique.
 
Nous vous invitons plutôt à regarder le résultat du vote final sur l’importante résolution du Parlement européen sur la réponse européenne au COVID-19. Vous verrez que la délégation Renaissance est la seule délégation française à avoir voté en faveur du texte. Seul le PS en a fait de même. Verts, LFI, RN et Place Publique contre. LR abstention.
C’est une honte !
 
Que signifient leurs votes ?
 
Qu’ils se sont opposés :
– à un plan de relance massif avec de l’endettement commun (Recovery Bonds),
– à une relance verte, à l’activation du plan de sauvetage de € 500 milliards (MES, BEI, SURE),
– à financer en commun un vaccin,
– à assurer notre souveraineté en matière de production de médicaments, à coordonner la sortie du confinement,
– à condamner les dérives en Pologne et en Hongrie,
– à défendre le droit à la protection de la vie privée dans les applications de traçage numérique,
et plus généralement à refonder une Europe plus souveraine et plus démocratique.
 
Pour une totale transparence, voici :
👉le projet de résolution Renew dont la résolution finale est presque un copié-collé :
l’amendement en question
Le résultat du vote final

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *